ok_clorena_dozio_img_20200831_165814.jpg ok_clorena_dozio_img_20200831_165814.jpg ok_clorena_dozio_img_20200831_165814.jpg ok_clorena_dozio_img_20200831_165814.jpg ok_clorena_dozio_img_20200831_165814.jpg ok_clorena_dozio_img_20200831_165814.jpg ok_clorena_dozio_img_20200831_165814.jpg
© Lorena Dozio

Lorena Dozio

"Audiodanses immatériel"
5€
5€
5€
5€
5€
5€
Production : Le Petit faucheux

Je développe mon travail en me concentrant sur la question de comment rendre visible linvisible, la relation entre le matériel et limmatériel. Je conçois mon travail comme un voyage sensoriel à travers la pensée, les son, les regards et l’écoute. » Lorena Dozio

Avec ce projet chorégraphique, Lorena Dozio explore les états corporels traversés non par les performeurs, mais par les spectateurs. Audiodanses immatériel est un projet d’installation sonore et chorégraphique qui interroge la danse non pas à travers la vue mais à travers l’ouïe et la perception. Le.la spectateur.trice devient acteur.trice des ses propres danses invisibles, ressenties, imaginées, visualisées. Il.elle suit un audioguide qui l’amène à s’immerger dans différents états et ambiances afin de faire émerger sa danse. Il.elle poursuit son expérience acoustique et chorégraphique en plongeant dans deux episodes de danses audio dans lesquelles le spectacle et sa création sont interrogés. Le premier episode est une subjective du point de vue du danseur dansant. La deuxième est un spectacle imaginaire qui interroge les limites gravitaires en poussant les limites du réel.

En co-accueil avec le CCCOD

Lorena Dozio est née et a grandi en Suisse (canton du Tessin). Elle étudie les arts performatifs à l’Université de Lettres et Philosophie de Bologne avant d’intégrer la formation Essais en danse et chorégraphie au CNDC d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh. Dans ce contexte, elle commence а créer ses premiers projets chorégraphiques et elle collabore ensuite avec le danseur et chorégraphe brésilien Fernando Cabral. En 2012, dans le cadre de la formation en chorégraphie Transforme, dirigée par Myriam Gourfink à la Fondation Royaumont en France, elle rencontre les compositeurs Carlo Ciceri et Daniel Zea avec lesquels elle fonde l’association Crile à Lugano. En 2020, elle crée l’installation sonore et chorégraphique Danses Invisibles et en septembre 2020 suivie de la pièce de groupe Rame. Suite au projet multimédiale Audiodanses immatériel, elle présentera en février 2023 Comme un saut immobile.

Suisse

Un projet de Lorena Dozio
Collaboration Kerem Gelebek, Kerwin Rolland

Durée : 40min

"I develop my work focusing on the question of how to make the invisible visible, the relationship between the material and the immaterial. I conceive my work as a sensory journey through thought, sounds, looks and listening. A journey that opens the imagination and I amplify all the senses to make this possible."

With this choreographic project, Lorena Dozio proposes to explore the bodily states crossed not by the performers, but by the spectators.

Audiodanses is a sound and choreographic installation project that questions dance not through sight but through hearing and perception. The spectator becomes an actor of these own invisible dances, felt, imagined, visualized. Through headsets, he follows an audio guide that leads him to immerse himself in different states and atmospheres in order to bring out his dance. He continues his acoustic and choreographic experience by diving into two episodes of audio dances in which the show and its creation are questioned. The first episode is subjective from the point of view of the dancer performing a dance performance. The second is an imaginary show that questions the limits of gravity by pushing the limits of reality.

Voir aussi