ok_claudine_simon-_cla_muse_en_circuit_copie.jpg ok_claudine_simon-_cla_muse_en_circuit_copie.jpg ok_claudine_simon-_cla_muse_en_circuit_copie.jpg ok_claudine_simon-_cla_muse_en_circuit_copie.jpg ok_claudine_simon-_cla_muse_en_circuit_copie.jpg ok_claudine_simon-_cla_muse_en_circuit_copie.jpg ok_claudine_simon-_cla_muse_en_circuit_copie.jpg
© La Muse en Circuit

Claudine Simon

"Pianomachine"
12€
8€

Le corps à corps est par nature aussi bien celui d’une lutte que celui du désir, de la sensualité et du plaisir, l’union des amants. Mais c’est surtout celui qui relie les machines et les hommes depuis des siècles. Car il s’agit de faire entrer en résonance ces deux corps : l’humain et l’instrument, de parler de l’intérieur et de l’extérieur, de ce qui est donné à voir et à entendre et de ce qui ne l’est pas. Un dialogue va se nouer entre les deux « sujets » sur le mode d’une performance à travers des échanges sonores, verbaux, gestuels, dans une sorte de récit visuel. 

Pianomachine interroge la relation complexe qui unit l’interprète à son instrument. Ici, le piano prend vie. Dialogue physique autant que poétique, Pianomachine réinvente la mise en scène traditionnelle de l’instrument-roi et en fait ce « corps sans organe » qu’appelait de ses vœux Antonin Artaud. L’instrument a été développé par le collectif Sonopopée grâce à une commande du GMEM-CNCM Marseille.

Claudine Simon est pianiste, artiste, improvisatrice, elle développe un travail de création sonore qui s’attache à expérimenter, en l’hybridant, la facture et les capacités de son instrument. Elle s’intéresse aux écritures de frontières et conçoit des projets qui lui permettent de croiser son regard avec des chorégraphes, metteurs en scène, philosophes, plasticiens.

Formée au CNSMD de Paris auprès de Jean-François Heisser, Marie-Josèphe Jude et Pierre-Laurent Aimard, elle fait de nombreuses rencontres qui nourrissent son parcours et sa pratique artistique. Comme soliste ou chambriste, elle se produit à l’Opéra de Lyon, la Roque d’Anthéron, l’Opéra-Comique, la Cité de la Musique, le festival de Tautavel, d’Aix-en-Provence ainsi qu’à l’étranger (tournées en Inde, Chine, Europe…).

France

Claudine Simon conception, pianiste performeuse
Vivien Trelcat lutherie informatique, performeur machines 
Pauline Simon regard chorégraphique
Franck Lemonde textes
Jacques-Benoit Dardant lumières
Collectif Sonopopée développement et design machines 
Etudiants INSA de Lyon prototypes machines

Durée : 50 min

 

 

A hand-to-hand relation is by nature one of struggle as much as one of desire, sensuality and pleasure, the lovers’ union. This relation is first and foremost the one that has been bonding man to machine for centuries. It involves the body as much as the brain cells or rather what one could designate as the body/brain. It is in fact a matter of resonance between those two bodies: the human and the instrument, to evoke their inner parts and their outer parts, what is shown to the eye, what is given to hear and what is not. A dialogue is built up between the two “subjects” through a performative mode of sound, verbal and gestural exchanges, a kind of visual narrative.

Voir aussi