ok_vitrine_michel_wiart.jpg ok_vitrine_michel_wiart.jpg ok_vitrine_michel_wiart.jpg ok_vitrine_michel_wiart.jpg ok_vitrine_michel_wiart.jpg ok_vitrine_michel_wiart.jpg ok_vitrine_michel_wiart.jpg
© Michel Wiart

Anne-Laure Pigache & Anne-Julie Rollet

"Vitrine"
5€
5€
5€
Production : Le Petit faucheux

Lieu surprise

Rendez-vous sur le parvis de la Cathédrale Saint-Gatien

Est-ce que j’entends tout ce que je vois ? Est-ce que je vois tout ce que j’entends ? Par une performance visuelle et sonore de Anne-Julie Rollet et Anne-Laure Pigache, nous sommes invités à audio-regarder ce dehors où la poésie du réel s’exprime en discrets détails. Utilisant une vitrine comme écran de cinéma et ses passants comme figurants, Les Harmoniques du Néon décalent petit à petit ce quotidien pour nous en révéler ses habitudes et sa bizarrerie. En initiant un changement de temporalité qui s’extrait de celle du va-et-vient de la rue, cette étude anthropologique souligne les traces que laissent ces passants au dehors et en nous-même.

Anne-Julie Rollet compose et improvise de la musique électroacoustique. Elle s'intéresse particulièrement aux sonorités radiophoniques et à la voix des autres qu'elle explore et manipule, entre autres, à l'aide d'un émetteur et de plusieurs postes radios aux couleurs sonores hétérogènes.  Son dispositif de jeu mêle outils analogiques et numériques, microphones, ordinateur, magnétophone à bande revox, objets hétéroclites et divers haut-parleurs.

Anne-Laure Pigache est vocaliste et performeuse. Œuvrant dans le champ de la poésie sonore, à la croisée du théâtre et de la musique expérimentale, elle s'intéresse particulièrement à l'état d'improvisation et à la qualité de présence que cet état donne aux performeurs. Vocaliste, elle est régulièrement invitée pour des concerts de musiques improvisées et des créations radiophoniques. Depuis 2010, elle explore plus particulièrement la musicalité du langage. Elle s'intéresse à la parole quotidienne pour en faire émerger une musique et une poétique. Observant la forme du langage comme lieu d'inter-relation entre l'intime et le social, le langage comme lieu de singularité et d'identité, elle crée des formes artistiques à partir de ce matériau commun. Elle considère le langage comme évènement sonore et s'intéresse aux typologies du parlé et à leur potentiel choral et musical.

France

Anne-Laure Pigache et Anne-Julie Rollet conception et interprétations
Mathias Forge et Mathilde Monfreux regards extérieurs

Durée : 40 min

Do I hear everything I see ? Do I see everything I hear ?

Through a visual and sound performance by Anne-Julie Rollet and Anne-Laure Pigache, we are invited to audio-watch this outside where the poetry of reality is expressed in discreet details. Using a shop window as a cinema screen and its passers-by as extras, Les Harmoniques du Néon gradually shifts this daily life to reveal its habits and oddities. By initiating a change of temporality which is extracted from that of the comings and goings of the street, this anthropological study underlines the traces that these passers-by leave outside and in ourselves.

Voir aussi