ok_be_arielle_f-9.celisalarvegojpg.jpg ok_be_arielle_f-9.celisalarvegojpg.jpg ok_be_arielle_f-9.celisalarvegojpg.jpg ok_be_arielle_f-9.celisalarvegojpg.jpg ok_be_arielle_f-9.celisalarvegojpg.jpg ok_be_arielle_f-9.celisalarvegojpg.jpg ok_be_arielle_f-9.celisalarvegojpg.jpg

Simon Senn

"Be Arielle F"
12€
8€
Production : Le Petit faucheux

Troublante transformation numérique. Acheter un corps de femme scanné en 3D sur le web : rien de plus simple. Simon Senn l’a fait pour 12 $. Entrant dans ce corps à sa taille par le truchement de capteurs de mouvement, il devient Arielle F. Mais l’expérience va plus loin lorsqu’il retrouve la personne en chair et en os et se met à dialoguer avec elle par écran interposé.

Que font les nouvelles technologies à nos identités ? Comment nos corps, nos psychés, nos cerveaux intègrent-ils ces nouvelles potentialités ? Be Arielle F, performance-conférence aussi documentée que drôle, tente d’y répondre, explorant ces questions jusqu’au trouble. Avec cette première incursion sur le plateau d’un théâtre, Simon Senn, plasticien genevois connu pour ses installations, a créé le buzz en Suisse et partout en Europe !

Simon Senn est né en 1986 et vit à Genève. Il a obtenu un Bachelor of Fine Arts à la Haute école d’art et de design de Genève et un Master au Goldsmiths College à Londres. Au premier abord, son travail semble suggérer qu’il est un artiste socialement engagé, s’élevant contre un certain type d’injustice. Pourtant, ses œuvres révèlent parfois une approche plus ambiguë, explorant des apories plutôt qu’articulant des critiques adressées. Même si ses vidéos ou installations sont normalement basées sur une certaine réalité, une fiction s’y mêle souvent. Be Arielle F est sa première proposition pour la scène, avec laquelle il a reçu le deuxième Prix d’encouragement pour les arts de la scène Premio en 2019.

Suisse

Simon Senn conception et mise en scène

Avec Simon Senn, Arielle F et un corps virtuel

Durée : 1h

En partenariat avec le festival Désir Désirs

"Entre production virtuelle, vidéo, performance et démarche conceptuelle, Simon Senn se joue habilement des moyens de création et des modalités de présentation propres à la scène artistique contemporaine face à la prégnance du tout digital. Sur scène ou derrière l’écran, il propose des œuvres surprenantes mêlant avatar et autres créations numériques impliquant le·la spectateur·trice dans un questionnement identitaire des plus actuels. Il interroge également les mécanismes de perception d’une œuvre d’art dans son rapport rendu aujourd’hui complexe entre la réalité et la fiction sous l’angle de la manipulation digitale et du règne des fake news." Le jury des bourses et prix culturels 2021

In this digital conference that doubles as a demonstration and confession, Simon Senn, a videographer and visual artist from Geneva, demonstrates how the virtual world and the real world are not always in opposition, revealing the unexpected entanglements between technology, representation, gender, and law.

Simon Senn’s experience began when he bought the digital replica of a female body online. He then went in search of the woman whose body he was « virtually » inhabiting. Onstage he conveys this disturbing experience to the audience.

After downloading the replica (a detailed and evidently accurate reproduction), he brought it to life with easily purchased sensors and discovered what it felt like to « have » a female body – at least through his 3D glasses. The experience was moving. Who is this woman ? Can he do anything he likes with this digital body ? What about the new and enjoyable sensuality this virtual form offers him ? He managed to track down the young woman and begin a discussion with her (one that continues today), where together they investigate this third digital body that exists between them. Arielle is now part of the project and is present in the show.

Simon Senn decided to consult a psychologist and explore his feelings of «gender disturbance », which continue to surprise him – does he perhaps suffer from « Snapchat dysmorphia », the clinically accepted psychological illness of those who wish to transform themselves in order to resemble their online image ?

Voir aussi