INFORMATIONS
EN TEMPS DE CONFINEMENT

Et pourtant le programme était alléchant ! Ce dernier trimestre de la saison portait beau :
des stars internationales,  un festival Super Flux pointu à souhait, les vingt ans de Chinon en Jazz comme une belle fête et une soirée exceptionnelle préparée par notre artiste en résidence Fidel Fourneyron,  des actions culturelles en nombre auprès des collégiens, des lycéens, … Annulé, nous avons tout annulé.
La décision n’a pas été difficile à prendre, elle s’est imposée à nous. La santé de tous d’abord. Mais quelle tristesse d’avoir à dire à tous ceux qui avaient tant travaillé pour faire advenir ce beau programme, aux artistes, aux techniciens, aux spectateurs aussi : rien, il n’y aura rien. Restez chez vous….
La valeureuse équipe du Petit faucheux a basculé en télétravail du jour au lendemain et elle a géré tous les impacts de ces décisions.

Et maintenant, et demain ? Tant d’incertitudes, tant d’inconnues sur l’après. 
Alors nous avons d’abord décidé de travailler à la prochaine saison, ne renoncer à rien, garder nos ambitions,  bien se préparer,  et retrouver toute notre place : le Jazz et les musiques improvisées, pour le partage des émotions, de l’émerveillement, de la découverte. Le goût de l’improvisation nous a appris à nous adapter à l’imprévu, nous serons là.

Mais d’abord et avant tout,  nous avons cherché à jouer à plein notre rôle au service de la création. Notre écosystème est fragile et cette crise sanitaire pourrait le mettre à bas en quelques mois. Le Conseil d’Administration du Petit faucheux a décidé de mobiliser nos ressources pour atténuer autant que possible l’effet de ces annulations sur les artistes et les techniciens.  Nous proposons en premier lieu à ceux que nous avions programmés de reporter leur concert dans les mois qui viennent et ainsi d’avoir l’occasion de présenter leur travail. Et nous avons décidé de soutenir par tous moyens, y compris financiers l’emploi et l’intermittence des artistes et des techniciens.

Rien ne remplacera les heures de musiques perdues, mais tout faire pour voir revenir la musique devant nous, et donner à ceux qui nous l’offrent les meilleures chances de le faire, voilà notre devoir, voilà notre ambition. 

Sylvain Moussé, Président du Petit faucheux

Toutes les actualités