Festival TOURS D’HORIZONS :
PONTVIANNE / COMPAGNIE PARC (Saint-Étienne)

SAMEDI 16 JUIN – 17H  – PETIT FAUCHEUX – Durée 50 mm – Tarif : 12 € / 10 € / 6 €
Placement libre / Réservations uniquement auprès du CCNT
www.ccntours.com 

PIERRE PONTVIANNE / COMPAGNIE PARC (SAINT-ÉTIENNE)
JANET ON THE ROOF (2016l

Chorégraphie : Pierre Pontvianne
Interprétation : Marthe Krummenacher
Conception sonore : Pierre Pontvianne
Lumière : Valérie Colas
Décor : Pierre Treille
Costume : Janet Crowe
Regard extérieur : David Mambouch

Avec Janet on the roof. le chorégraphe Pierre Pontvianne présente un solo où la danse à la fois mouvante et picturale. plonge le spectateur dans un interstice situé entre stupeur et sidération. Poétique et épure sont les mots qui caractérisent le travail de ce chorégraphe pour qui la danse s’impose comme l’endroit où les arts peuvent tous converger. Chacune des créations de Pierre Pontvianne traverse un processus de composition musicale retranscrit dans les corps et l’espace. En découle un langage chorégraphique sensible aux collisions. aux bascules et aux phénomènes de transformation que traverse notre monde. Après Motifs. programmé en avril 2016. qu’il dansait main dans la main avec Marthe Krummenacher. Pierre Pontvianne poursuit son travail sur le mouvement d’un corps qui raconte. Janet on the roof aborde l’état de sidération. « Attentats. catastrophes. menaces … sont des impacts qui compriment le temps de nos perceptions. Il s’agit de s’emparer de ce temps pour l’étirer et le diluer. pour essayer de mieux le comprendre. pour soulever. élargir les micro-évènements qui s·y produisent les évidences. l’irréversibilité. la logique de l’instant. la stupeur … »_ Le corps semble perdre ici son visage, son identité. devenir un lieu de passage et de métamorphose. un carrefour de significations singulières. Dans un mouvement inéluctable, les images glissent les unes dans les autres jusqu’à de brutales césures. Et nous voici une nouvelle fois subjugués. « [. __ ] un solo où la dextérité et l’intelligence du corps amène le chorégraphe à se faire sculpteur d’une interprétation à l’instabilité maitrisé. »
compagnieparc.com

Coproduction en apport en industrie : le Pacifique CDC 1 Grenoble; Accueils et résidences:  Maison de la Culture Le Corbusier / Firminy, AOC Genève, RAMDAM, UN CENTRE D’ART (pour la fabrication des décors) La compagnie PARC est partenaire de RAMDAM, UN CENTRE D’ART En 2018-2019, elle est associée au Dôme Théâtre d’Albertville. La compagnie PARC est soutenue par la Ville de Saint-Étienne (Aide au rayonnement 2016-2018), le Département Loire, la Région Auvergne-Rhône­Alpes, la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes (Aide â la structuration 2017-2018)