Super Flux : Anil Eraslan / Nosfell

dimanche 19 mars 2017 à 16h00

Prieuré Saint-Cosme

: 12€ / 8€

Acheter un ticket

Anil Eraslan

Anil Eraslan violoncelle

Photo Anil Eraslan © Bartosch Salmanski
Photo Anil Eraslan © Bartosch Salmanski

Le violoncelliste Anil Eraslan, né en Turquie, s’est formé à Ankara, avant de s’installer en France et de multiplier les projets et expériences entre Strasbourg, Istanbul et Berlin. Il se nourrit de sa double culture dans sa recherche artistique, en mêlant le vocabulaire de la musique traditionnelle turque, le jeu sur les modalités et l’écriture avec quarts de tons, à la musique contemporaine, au jazz et à l’improvisation libre. La récente percée de son groupe Auditive Connection (lauréat Jazz Migration 2015) nous a montré qu’il ne renie pas le rock non plus ! On le croise aux côtés de figures de la scène mondiale telles que Michael Moore, Sylvian Kassap, Tobias Delius, Trilok Gurtu, Christine Ott, Lê Quan Ninh, ou encore John Lindberg et Sumru Ağıryürüyen. Dans le cadre privilégié du Prieuré Saint-Cosme, Anil Eraslan propose un concert en solo, dans un registre poétique, entre compositions et improvisations. Une musique traditionnelle imaginaire…
www.anileraslan.com

« Anil Eraslan joue avec les registres musicaux modaux et classiques et emprunte allègrement des ponts entre orient et occident, pour de nouvelles destinations ».
Citizen Jazz


Nosfell

Plus personnelle que le volapük ou l’espéranto, plus construite que le kobaïen, le klokobetz est la langue avec laquelle son unique locuteur, Nosfell, nous présentait son univers poétique il y a quinze ans.

Après avoir participé à de nombreux projets transversaux et transdisciplinaires, collaboré avec de nombreux musiciens (Daniel Darc, Bertrand Belin, Josh Homme de Queen Of The stone Age, Brody Dalle des Distillers, Dick Annegarn ou Dominique A …), Nosfell retourne aux origines. Artiste polymorphe, ses diverses expériences créatives lui ont rappelé que la scène  reste le lieu où il s’exprime de la manière la plus complète. Il repart maintenant à la recherche d’un son simple et brut, limitant volontairement les effets. C’est donc seul que le chanteur, compositeur et multi-instrumentiste investira le Prieuré de Saint-Cosme. Bien au-delà d’une simple prestation scénique, la souplesse de sa voix vous invitera à un voyage partagé singulier. Les personnes ayant vécu cette expérience au Bateau Ivre, il y a douze ans, s’en souviennent encore…
http://labyala.nosfell.free.fr/