Petits plaisirs à deux : C. Solal & B. Moussay /
Madeleine & Salomon / K. Jubran & S. Murcia

vendredi 06 octobre 2017 à 20h00

Petit faucheux

: 16€ / 12€ / 8€

Acheter un ticket

Claudia Solal & Benjamin Moussay
« Butter in my brain »

Claudia Solal voix
Benjamin Moussay claviers

Claudia Solal et Benjamin Moussay ont commencé à jouer en duo en 2003. En lisant leurs parcours respectifs, ce duo apparaît comme une évidence tellement ils cultivent tous les deux l’art du kaléidoscope et la tentation de l’exploration. La chanteuse a partagé la scène aussi bien avec Baptiste Trotignon, Jean-Marie Machado, Benoît Delbecq que Jeanne Added. Benjamin Moussay a notamment accompagné Louis Sclavis, Vincent Courtois, Ping Machine et Youn Sun Nah. Ils ne ressemblent à personne mais sont à l’aise dans tout ! Ce duo augure de belles surprises, avec un nouveau répertoire dont la sortie en disque est prévue en octobre.

« Alors retrouver Claudia Solal et Benjamin Moussay pour un nouveau projet (Butter in my brain), c’était l’assurance de vivre un de ces moments inscrits dans une sorte d’entretemps, une de ces expériences qui demeurent en résidence dans la mémoire, rai lumineux dans le fouillis du passé. »
Yves Dorison – Culture jazz

www.claudiasolal.com
www.benjaminmoussay.net


Madeleine & Salomon

Clotilde voix, flûte
Alexandre Saada piano, Fender Rhodes, clavinette, voix 

Bandeau-Madeleine-et-Salomon © Alexandre Saada

« Madeleine & Salomon » ne s’appellent pas Madeleine et Salomon, mais Clotilde et Alexandre Saada, une chanteuse flûtiste et un pianiste multi-instrumentiste aux univers musicaux bien affirmés. Amis de longue date, c’est en 2014, au cours d’une tournée en Asie, qu’ils se découvrent une esthétique musicale commune et décident de développer ce duo à l’esthétique sonore minimaliste et empreinte de poésie impressionniste. Leur premier album A woman’s journey sort en 2016 et nous dévoile un répertoire puisant dans l’œuvre des chanteuses américaines engagées du vingtième siècle. La voix grave de Clotilde évoque celle de Nina Simone (forcément présente au répertoire), enlacée par le piano libertaire d’Alexandre Saada. Une musique humaniste à la fois fragile et révoltée, servie par un duo à l’élégance naturelle.

www.madeleine-salomon.com

« Un disque fabuleux » Citizen Jazz
« Attention, chef d’œuvre ! » CultureJazz
« Un disque ensorcelant, envoûtant, hypnotique » Libération
« Un des plus beaux duos de jazz de ces dernières décennies » Politis 


Kamilya Jubran & Sarah Murcia

Kamilya Jubran voix, oud
Sarah Murcia contrebasse 

Kamilya Jubran & Sarah Murcia © Marc Domage
Kamilya Jubran & Sarah Murcia © Marc Domage

Oudiste et chanteuse, Kamilya Jubran fut la voix principale de Sabreen, tutélaire formation palestinienne, avant de s’installer en Europe et d’expérimenter toutes sortes de bains électroniques. On l’a croisée auprès du trafiqueur de sons suisse Werner Hassler, ou encore auprès de l’inattendu Magnetic Benzine de Frank Vaillant. Contrebassiste et chanteuse, Sarah Murcia mène depuis vingt ans une carrière qui l’a embarquée sur tous les fronts ou presque. Pilier de la scène jazz, elle s’illustre avec ses ensembles Caroline et Never Mind the Future (plongeon décalé dans l’œuvre des Sex Pistols) et collabore activement avec Magic Malik, Fred Poulet, Sylvain Cathala ou encore Mark Tompkins.
Les deux musiciennes se sont rencontrées en 1998 et entretiennent depuis une précieuse complicité, donnant lieu à ce duo lumineux, parfait équilibre entre épure et sophistication.

www.kamilyajubran.com
www.sarah-murcia.fr