Kühn/Boisseau/Lillinger + Mat Maneri/Daniel Levin duo

mardi 17 février 2015 à 20h30

: 23€ / 18€ / 11€

Acheter un ticket

Logo artiste associé
Sébastien Boisseau

Kühn/Boisseau/Lillinger

Joachim Kühn piano
Sébastien Boisseau contrebasse
Christian Lillinger batterie

Parmi les rêves que la musique m’a permis de vivre, il y a les rencontres avec les membres du trio Kühn/Humair/Jenny-Clark. Ce trio piano-basse-batterie qui a marqué l’histoire du jazz, est à mon sens l’un des plus créatifs et des plus singuliers, intégrant complètement le couple basse/batterie dans la composition, et laissant une place très grande à l’énergie et à la spontanéité. Après quelques entrevues, Jean-François Jenny-Clark est devenu l’un de mes repères, et j’ai partagé la scène avec Daniel Humair pendant 10 ans. Deux géants qui ont marqué mon approche musicale pour toujours. C’est en tournant avec l’European Jazz Ensemble (Charlie Mariano, Manfred Schoof, Pino Minafra, Tony Levin, Stan Sulzmann…) que j’ai rencontré Joachim Kühn. Nous nous sommes ensuite retrouvés dans ce quartette avec Christophe Marguet et Christophe Monniot, MKMB. Avec lui, aucune différence entre la répétition et le concert. La fougue est la même, la dépense d’énergie n’est jamais comptée, la priorité est à l’instant, à la jubilation… Je prends une leçon à chaque fois ! 

Sébastien Boisseau

« Ce trio est l’un des plus excitants de Joachim Kühn, toutes époques confondues, et certainement le meilleur aujourd’hui. »
Phillipe Méziat, Jazz Magazine

Logo Avant Avec

Répétition-rencontre « avant le concert avec » Kühn/Boisseau/Lillinger animée par Vincent Cotro professeur au Département de musicologie. Cette rencontre, ouverte à tous et gratuite, est organisée en partenariat avec l’université François-Rabelais et le Département de musicologie.


Mat Maneri/Daniel Levin duo

Mat Maneri violon, alto
Daniel Levin violoncelle

Photo Mat Maneri © dr

Photo Daniel Levin © Peter Gannushkin
Photo Daniel Levin © Peter Gannushkin

Mat Maneri et Daniel Levin font partie de ses musiciens incontournables de la scène new-yorkaise, on les retrouve dans bon nombre de projets intégrant des cordes (avec Cecil Taylor, William Parker, Marylin Crispell, Craig Taborn, Tim Berne, etc.). Mais avant d’être des sidemen de luxe, ils sont avant tout l’un et l’autre des compositeurs et des improvisateurs inspirés. Ils se présentent aujourd’hui dans la simple formule du duo, développant un discours virtuose et sensible, qui puise dans la musique classique européenne, dans le jazz américain, dans la musique contemporaine et dans l’improvisation free.
http://daniel-levin.com