Guillaume de Chassy « Pour Barbara » + Fernand Tet

mardi 11 février 20h00

Petit faucheux

/

: 6€

/

Gratuit pour les élèves et professeurs du CRR et JAT

/

Acheter un billet

Guillaume de Chassy « Pour Barbara »

Guillaume de Chassy piano

À la croisée du jazz et de la musique classique, Guillaume de Chassy a conçu un univers poétique et singulier. Si le pianiste et compositeur a collaboré avec de grands noms du jazz – comme Paul Motian ou Andy Sheppard – et de la musique classique – Brigitte Engerer ou Natalie Dessay entre autres – c’est en solo qu’il vient nous présenter son dernier projet : « Pour Barbara ». Le musicien rend ici hommage à une artiste qui a marqué son enfance : « Guidé par la poésie des mots, j’ai approché l’univers de Barbara en courbant ses mélodies dans mon langage musical. […] Au milieu des espaces mouvants qui sont les miens, j’ai souhaité que surgissent, de loin en loin, des mélodies reconnaissables entre toutes. Comme dans une sorte de songe. » Cette singulière rencontre offre une nouvelle manière d’apprécier l’œuvre de la dame en noir, que le piano de Guillaume de Chassy sublime.

www.guillaumedechassy.fr

Guillaume de Chassy coordonne le département jazz et musiques improvisées du Conservatoire de Tours et de Jazz à Tours. En première partie de soirée, il vous invite à découvrir un projet musical porté par ses élèves.

En coproduction avec le Conservatoire de Tours et Jazz à Tours


Fernand Tet

Nicolas Fernandes trompette, bugle, compositions
Léa Ciechelski flûte, saxophone alto
Léopaul Costa-Piallat guitare
Léo Cheverney tuba
Théau Blanchard batterie
Jérémie Martin batterie

Les six musiciens du Fernand Tet développent une musique tellurique et volubile. Ce sextet à l’instrumentation inhabituelle est composé de Jérémie Martin et Théau Blanchard aux batteries, Léo Cheverney au tuba, Léopaul Costa-Piallat à la guitare, et Léa Ciechelski à la flûte et au saxophone. Il prend comme point de départ les compositions du trompettiste Nicolas Fernandes. Utilisant ces dernières comme un tremplin pour l’improvisation, l’ensemble des musiciens s’amuse à créer tantôt de subtiles mélodies, tantôt de puissantes envolées éprises de liberté. Très influencée par les musiques de Tim Berne et Marc Ducret, ainsi que par l’univers des musiciens de l’AACM de Chicago, la musique du Fernand Tet est intuitive, aventureuse, et toujours en quête de nouvelles sonorités.

Tous les évènements