Fidel Fourneyron « Speed Meeting »
+ Ahmed New Jazz Imagination

jeudi 16 mai 2019 à 20h00

Petit faucheux

: 16€ / 12€ / 8€

Acheter un ticket

Création
Fidel Fourneyron « Speed Meeting »

Fidel Fourneyron trombone
Dalila Khatir voix
Jean Dousteyssier clarinette
Félicie Bazelaire violoncelle
Ronan Courty contrebasse
Sylvain Lemêtre percussions

Pour cette carte blanche, j’ai choisi de proposer un concert « work in progress » : dans le cadre de notre collaboration au long cours avec le Petit faucheux, nous travaillons à l’élaboration d’un spectacle musical pour la saison prochaine qui s’appellera « Goupil », et qui racontera le Roman de Renart par la voix de la chanteuse lyrique Dalila Khatir et d’un chœur d’enfants, sur une musique que je composerai pour un septette de multi-instrumentistes et improvisateurs.
Comme un jalon dans l’histoire de ce projet, j’ai eu l’envie de proposer cette rencontre entre quelques-uns des musiciens qui participeront à Goupil. Ce sera l’occasion de nous découvrir sur scène, d’improviser ensemble et d’essayer quelques propositions que j’apporterai spécialement pour ces fortes personnalités musicales.
Fidel Fourneyron

www.fidelfourneyron.fr


Ahmed New Jazz Imagination
Collectif Umlaut

Seymour Wright saxophone
Pat Thomas piano
Joel Grip contrebasse
Antonin Gerbal batterie

Ahmed New Jazz Imagination © Guy Bolongaro
Ahmed New Jazz Imagination © Guy Bolongaro

Ahmed New Jazz Imagination prend comme prétexte l’œuvre musicale d’Ahmed Abdul-Malik compositeur, contrebassiste et pédagogue new-yorkais, artisan d’une synthèse philosophique et esthétique reliant Occident et Orient. Le quartet joue les archéologues et met en perspective les fragments de ce musicien et compositeur visionnaire du milieu du 20e siècle, pour produire un nouvel imaginaire du jazz.

« C’est un coup de cœur ! Fasciné à l’écoute du disque de ce quartet sorti l’an passé sur le label Umlaut (avec qui j’ai eu le plaisir de travailler à de nombreuses reprises), je suis ravi de cette opportunité de vous présenter la musique de Ahmed pour ce co-plateau. Autour des mélodies du méconnu Ahmed Abdul-Malik, cet orchestre au son superbe s’imagine, je les cite, « dans un futur déjà passé – libres de tout dogme ». De grands improvisateurs et une belle idée de ce que peut être le jazz. »
Fidel Fourneyron