Festival Ecoute/Voir : METTE INGVARTSEN ”21 PORNOGRAPHIES”

jeudi 16 janvier 19h00

Centre Chorégraphique National de Tours

/

: 14€ / 11€

/

Acheter un billet

METTE INGVARTSEN
”21 PORNOGRAPHIES”

Conception, chorégraphie et interprétation : Mette Ingvartsen
Lumière : Minna Tiikkainen
Création sonore : Peter Lenaerts
Dramaturgie : Bojana Cvejic

Durée : 1h10
Co-accueil avec le Centre chorégraphique national de Tours

Partant du constat que la pornographie s’est répandue dans la société, Mette Ingvartsen explore ses effets à travers une série de matériaux érotiques et affectifs, dont peu ont à voir avec le sexe mais qui caractérisent la pornographie : les expressions de la cruauté, la précision clinique, la violence et la douleur, le rire, l’excitation. Le mélange des actions et des descriptions narratives crée une chorégraphie spéculative dont le spectateur ressent les sensations imaginaires et viscérales. 

“21 pornographies se déplace en zone obscure, embarrassante, où les débordements des pulsions érotiques se conjuguent avec celles parmi les plus troubles et moins soutenables, du pouvoir exercé sur le corps d’autrui : sa souffrance, sa terreur, sa soumission.” 
“La performeuse conduit une traque à la précision des actes, comme à la réverbération de leurs significations. Sur le sujet qu’elle traite, on lui trouve une obstination, une audace et une acuité irremplaçables.”
Gérard Mayen

METTE INGVARTSEN
Mette Ingvartsen est chorégraphe et danseuse danoise, formée à Amsterdam et à Bruxelles (école des arts de la scène P.A.R.T.S.).
Un volet important de son travail a été développé entre 2009 et 2012 avec “The Artifi cial Nature Series”, où elle s’est concentrée sur la reconfiguration des relations entre la gent humaine et non humaine.
Sa dernière série, The Red Pieces, qui rassemble 69 positions (2014), 7 Plaisirs (2015), 21 pornographies (2017) et à venir : étendu (2017), s’inscrit dans l’histoire de la performance humaine mettant l’accent sur certaines thématiques. Dans ce cycle on retrouve l’intérêt de la chorégraphe pour la nudité, la sexualité ou encore la manière dont le corps a historiquement été le lieu des luttes politiques. Ingvartsen fonde sa compagnie en 2003 et son travail a depuis été présenté dans toute l’Europe, ainsi qu’aux États-Unis, au Canada et en Australie. Elle a été artiste en résidence chez Kaaitheater à Bruxelles (2012-2016), au Volksbühne à Berlin et associée au réseau APAP.
Elle est titulaire d’un doctorat en chorégraphie de l’Université UNIARTS / Lunds en Suède.

Picto fauteuil sans aide

Tous les évènements