Festival Ecoute Voir : ISRAEL GALVÁN « solo »

jeudi 12 janvier 2017 à 20h00

Point H^ut - Saint-Pierre-des-Corps

: 23€ / 15€

Acheter un ticket

ISRAEL GALVÁN « solo »

Israel Galván chorégraphie et danse
Pedro León son
Pablo Pujol direction technique

« QUAND CE CORPS DE FAUNE INNOCENT, PROCHE QUELQUES FOIS D’UNE SORTE D’ÉTAT BORDERLINE – QUI NE ME FAIT PENSER À PERSONNE, SAUF À NIJINSKI –,  AVANCE LES DEUX MAINS, L’AIR EN DEVIENT LITTÉRALEMENT SCULPTÉ. (…) QUAND IL LÈVE UN SEUL DOIGT, CELA DEVIENT INOUBLIABLE ». GEORGES DIDI-HUBERMAN, LE DANSEUR DES SOLITUDES »

ISRAEL GALVÁN (Sevilla, 12/07/1973)

Fils des bailaores sévillans José Galván et Eugenia de los Reyes, c’est tout naturellement qu’Israel Galván de los Reyes grandit dans l’atmosphère des tablaos, des fiestas et des académies de danse flamenco, où il a l’habitude d’accompagner son père. Mais c’est seulement en 1990 qu’il a vraiment envie de devenir danseur. En 1994, il rejoint la Compagnie Andaluza de Danza dirigée par Mario Maya, ce qui marque le début d’une carrière fulgurante lui rapportant les récompenses les plus importantes en flamenco et en danse. En 1998, il crée sa première pièce, ¡Mira! / Los Zapatos Rojos. Plébiscitée par la critique comme un coup de génie, c’est effectivement une révolution dans la conception des spectacles de flamenco.

Israel Galvan connait autant les tangos de Titi de Triana qu’il sait deviner un geste flamenco dans la danse Buthô. Dans un panorama qui se limitait à deux voies, l’académisme et l’affectation moderne, Israël Galván sort des sentiers battus. Face à ceux qui veulent maintenir le statu quo classique et canonique, il retourne le canon pour créer un flamenco conceptuel et baroque. Face à ceux qui introduisent le langage de la danse moderne et contemporaine, du jazz ou du folklore, il propose de reconstruire une danse flamenca moderne en utilisant uniquement les outils qui, jusqu’il y a peu, étaient exclusivement réservés au flamenco. Après avoir renouvelé le flamenco à lui tout seul, c’est tout seul que Galván se présente aujourd’hui. À cru, à nu, à découvert et au Point H^ut.

Galván est artiste associé au Théâtre de la Ville de Paris et au Mercat de les Flors de Barcelone. En 2016 il reçoit les insignes d’Officier des Arts et des Lettres.