Festival Ecoute Voir : François Chaignaud
Jean Aussanaire
Emmanuelle Raynaut
Perrine Mornay

samedi 16 janvier

CCC Olivier Debré - Librairie Le Livre - Chapelle Sainte-Anne - Petit faucheux

ДУМИ МОÏ se prononce « DUMY MOYI »

François Chaignaud

12h30 / 15h / 17h30 / 20h (4 séances) / Centre de Création Contemporaine Olivier Debré
Tarif unique 7 €
Pass journée 4 spectacles à 20 € (à prendre uniquement au guichet du Petit faucheux)

Séance 12h30  Acheter un ticket      Séance 15h  Acheter un ticket
Séance 17h30  Acheter un ticket      Séance 20h  Acheter un ticket

Durée : 40 minutes
Spectacle conseillé à partir de 15 ans
Picto fauteuil sans aidePicto malvoyantsPicto malentendants

Distribution et crédits :
Conception / interprétation : François Chaignaud
Costumes : Romain Brau
Conception lumières : Philippe Gladieux
Régie : Anthony Merlaud
Conseil musical : Jérôme Marin
Adaptations / chef de chant : Antoine Bernollin
Mixage son : Jean-Michel Olivares
Administration/production : Garance Roggero/Leslie Perrin
Diffusion : Sarah de Ganck/Art Happens
Remerciements : Viktor Ruban, Cecilia Bengolea, Christelle Hano, Philippe Laboual, Philippe Blanc, Pascal Quéneau
Production : Vlovajob Pru

périodicité, de son rapport de forces. Nous serons donc dans un lieu clos, sans gradins ni scène. Proches les uns des autres. Peu nombreux. De plain pied. On pourra choisir son heure, car le spectacle aura lieu plusieurs fois par jour – comme les différentes séances de cinéma ou de théâtre forain. Et nous profiterons de cette intimité, de cette proximité, de cet écrin pour jouir de la délicatesse et de la démesure – un peu à la manière des rituels de theyyam dans le Malabar, pendant lesquels les superbes costumes monumentaux des danseurs devenus dieux les distinguent et en même temps les rapprochent de celles et ceux venus les voir et les solliciter.
Rythmé par des airs d’envoûtements ukrainiens, philippins ou séphardiques, j’imagine ce récital polyglotte pris au piège d’un costume-sculpture de Romain Brau comme une distribution sinueuse de danses, de chants et d’images impurs et raffinés. »

François Chaignaud : Né à Rennes, diplômé du Conservatoire Supérieur de Danse de Paris, il danse depuis 2003 auprès de nombreux chorégraphes (Alain Buffard, Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Gilles Jobin, Dominique Brun…) et présente des performances et concerts, à la croisée de différentes inspirations, de la littérature libertine à l’opérette ou à l’art du hulla hoop. Il collabore avec de nombreux artistes, notamment Marie-Caroline Hominal, la légendaire drag queen Rumi Missabu, le performer Benjamin Dukhan, le cabarettiste Jérôme Marin. Depuis 2004, avec Cecilia Bengolea, ils créent Paquerette, puis Sylphides (prix du Syndicat de la Critique à Paris), Castoret Pollux, Danses libres et (M)imosa, co-signé avec Trajal Harrel et Marlène Monteiro Freitas. Egalement historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault, le féminisme à l’épreuve (1898-1905).

Coproduction : Festival Montpellier Danse 2013, Festival d’Automne à Paris, Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi-Pyrénées, Gessnerallee Zürich, deSingel Internationale Kunstcampus (Anvers), Ménagerie de Verre (dans le cadre du Studiolab, laboratoire de recherche).
Vlovajob Pru est subventionnée par la DRAC Rhône Alpes et reçoit l’aide de l’Institut Français pour ses projets à l’étranger.
François Chaignaud est artiste en résidence longue au CDC l’Echangeur – Picardie.


« JASS »
Jean Aussanaire

Conception musicale et interprétation

13h45 / 16h15 / 18h45 (3 séances) / Librairie Le Livre / Tarif unique 5 €
Pass journée 4 spectacles à 20 € (à prendre uniquement au guichet du Petit faucheux)

Séance 13h45  Acheter un ticket   Séance 16h15  Acheter un ticket
Séance 18h45  Acheter un ticket     

Durée : 25 minutes
Picto malvoyantsPicto malentendants

Jean Aussanaire © Jérôme Lopez
Jean Aussanaire © Jérôme Lopez

« Jass » exploite un devenir plastique du son par une installation des plus surprenantes.
Discret, à la limite de l’audible, le son émis par le saxophone entame son voyage le long des ressorts. Pris dans leurs spirales il se propage tel un frisson jusqu’aux peaux tendues des fûts de batterie, revient, repart, s’amplifie, se répercute… les vibrations se combinent de façon aléatoire, les peaux se répondent… une illusion sonore acoustique, mécanique, artisanale…

Après des études au conservatoire de Nantes et l’obtention d’une licence de musicologie à l’Université de Tours, Jean Aussanaire complète sa formation en jazz et musiques improvisées auprès de Ed Sarath et David Liebman aux USA, ainsi que de Steve Lacy en France.
Fondateur de nombreux groupes dont Cache Cache, MOB, Crompagnie Eole, il est également membre fondateur de la Cie Marouchka, danse contemporaine, et de la Compagnie du Coin, spectacles de rue. En 2003, il intègre le Workshop de Lyon ainsi que La Marmite Infernale, deux groupes phares de l’Arfi, collectif lyonnais. « A la vie, la mort » et « A l’ouest » sont deux autres productions récentes.


« POURQUOI MOI »
Emmanuelle Raynaut

13h45 / 16h15 / 18h45 (3 séances) / Chapelle Sainte-Anne / Tarif unique : 5 €
Pass journée 4 spectacles à 20 € (à prendre uniquement au guichet du Petit faucheux)

Séance 13h45  Acheter un ticket   Séance 16h15  Acheter un ticket
Séance 18h45  Acheter un ticket     

Durée : 30 minutes
Vernissage de l’installation samedi 9 janvier 18h
Picto malvoyantsPicto malentendants

Distribution :
Une performance dansée d’Emmanuelle Raynaut
Assistant : Aurèle Béliard
Danseurs-performeurs-musicien en live et/ou filmés et enregistrés : Odette Bernard, Lorena Dozio, Johanna Korthals Altes, Satchie Noro, Yumi Rigault, Kerwin Rolland , Aline Ruggeri
Images : José Césarini
Montage vidéo : Romain Leroux
Création  sonore : Kerwin Rolland
Constructeur : Aurélie Pérrigault Michelet
Dispositif et régie multimedia : Nicolas Djaal

Emmanuelle Raynaut © Cie arep
Emmanuelle Raynaut © Cie arep

Au coeur de « Pourquoi Moi », les dessins qu’Emmanuelle Raynaut a réalisés à l’occasion d’une plongée dans les archives en construction de la guerre du Liban et les réserves patrimoniales des sculptures vandalisées du Vatican. De ce corpus d’images de corps morcelés, mutilés, la performeuse tire aujourd’hui une installation performée qui s’offre comme un territoire à traverser. Par petits groupes, le public est invité à pénétrer dans un environnement immersif où les dessins, retravaillés en vidéo, se muent en de grands tableaux mouvants. De ce paysage en noir et blanc émergent, le temps d’une rencontre avec le public, les corps vivants des danseurs/performeurs. Un texte se fait entendre, bribes de récits liés à la guerre civile et à la destruction des productions de l’homme. Dans le croisement des écritures visuelles, sonores et chorégraphiques, l’archive devient vivante. Emmanuelle Raynaut est artiste visuelle et performeuse.

Son travail se situe à la frontière des arts plastiques et des arts vivants, en particulier de la danse. Après des études de sociologie politique et d’histoire de l’art en France, elle obtient un diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure des beaux-arts de Turin. Elle vit d’abord en Italie, commence à montrer son travail régulièrement en Allemagne (Griesbad Galerie), puis s’installe à Buenos Aires en 1995 où elle élabore divers projets pluridisciplinaires. Après diverses résidences Le Caire (2001/2002 projet UNESCO), Brésil (2004-2005/Alliance française), elle revient en France et s’y installe en 2006 de façon permanente. Son travail se tourne exclusivement vers l’expérimentation du vivant et de ses représentations.

CREDITS : PRODUCTION : AREP-Cie Région Centre, coproduction UMAM-dg The Hangar, ZINC-Friche Belle de Mai, SCENE 44 n+n CORSINO Scène Européenne, de Création Chorégraphique et Innovation Numérique,  Cie Maroushka/ Festival Ecoute Voir,  en partenariat avec LE CENTQUATRE, Théâtre du Merlan, LA ZOUZE “dans les parages”, LIEUX FICTIFS, BETONSALON, le CERILAC et UDPN,  et avec le soutien du Dicream-aide à la maquette et à la production et de l’ADAMI « la culture avec la copie privée ».


« WESTERN »Acheter un ticket
Perrine Mornay

21h / Petit faucheux / Tarif 12 € / 8 €
Pass journée 4 spectacles à 20 € (à prendre uniquement au guichet du Petit faucheux)

Durée : 55 minutes
Picto fauteuil sans aidePicto malentendants

Un projet de Perrine Mornay
Interprété par Gabriel Agosti, Olivier Boréel et Serge Cartellier
Dramaturgie : Sophie Faria
Création lumière : Cyril Leclerc Création sonore Sébastien Rouiller

Photo "Western" © Perrine Mornay
Photo « Western » © Perrine Mornay

« WESTERN » ne parle pas de western mais en utilise l’iconographie. La partition du spectacle a à voir avec la chirurgie esthétique. Il est question pour le spectateur, comme pour les trois acteurs, de perception, de limites physiques et de sentir ce qui se passe dans son dos. La scène est une diligence, les spectateurs en sont les passagers mais les spectres des cow-boys se prennent les pieds dans leurs ombres.
Le spectacle joue la crise des images : une hésitation entre un rêve pur d’origine et un show décadent à l’américaine. Dissimulations, stratégies d’apparitions, storytelling… procédures spectaculaires qui n’ont d’autre issue que celle d’un gros rire grotesque. La conquête de l’Ouest (ou du divertissement) est un prisme qui n’en finit pas de s’auto-alimenter.

Perrine Mornay est née en 1980. Elle étudie à l’Ecole Nationale de Beaux Arts de Paris où elle crée des performances. Perrine manipule opiniâtrement le théâtre, en jouant avec les limites du mot « spectacle ». Chaque création est une forme qu’il faut défier.
Elle crée notamment « Détails de l’infamie » en 2010, une chorégraphie répétitive sur les lettres de Vincent Van Gogh. Hapax, en 2012, s’inspire des écrits critiques du journal de W. Gombrowicz. En 2012, elle crée également « About Frame » une performance sur une colline d’Italie qui préfigure le spectacle « WESTERN », écrit dans la boîte noire de la Fondation Dello Scompiglio en septembre 2013 puis repris au théâtre de Vanves et au Collectif 12 de Mantes-la-Jolie (où elle est depuis artiste associée).

Coproduction Associazione Culturale Dello Scompiglio- toscana-Italie.
Coréalisation Collectif Impatience, avec le soutient du Collectif12 de Mantes la Jolie, et du Théâtre de Vanves.
Projet en résidence à la Ménagerie de Verre en Studiolab

Tous les évènements