Festival Ecoute / Voir : Ali Moini « My Paradoxical Knives »

samedi 20 janvier 2018

Théâtre Olympia / Volapük

Ali Moini
« My Paradoxical Knives »

Ali Moini concept et interprétation
Loïc Touzé accompagnement critique

15h00 & 19h00 (2 séances) / Hall du Théâtre Olympia / Tarif unique 5 €
Durée : 30 mn

 

Le danseur et chorégraphe iranien Ali Moini se joue de tous les dangers en exacerbant la beauté plastique de sa présence. Bardé de couteaux qu’il accroche un par un autour de lui avant de se lancer dans le mouvement, il fait surgir dans sa performance en solo, une sorte de transe insolite emportée par l’élan de ce qui finit pas ressembler à une robe de couteaux.

Ali Moini © Christian Lutz
Ali Moini © Christian Lutz

« La performance est celle de la danse, de la musique, du chant et de la déclamation poétique. Elle irradie dans une émanation sèche et pluridirectionnelle de sens multiples, complexe et bien éloignée de l’élévation uniformément verticale des derviches en proie à leur exaltation spirituelle. Greffé sur le terrible contexte médiatique de la Révolution verte, My Paradoxical Knives a appelé toute les interprétations et commentaires possibles à propos de l’Islam, de la torture, de la rébellion et des attentats suicides.
Or une simple vérification de dates fait constater que cette pièce existait avant cette séquence de déchaînement politique. Semblant attendre que celle-ci survienne, elle put alors se charger des récits multiples que ses spectateurs demeurent indéfiniment libres de conjuguer à l’épreuve de sa réception.  » Gérard Mayen

 

Ali Moini
Ali Moini est né en 1974 à Shiraz (Iran). Il intègre à l’âge de 17 ans le Jeune Orchestre de Shiraz en parallèle de sa formation en chant lyrique et composition musicale. En 1997 il commence des études intensives d’interprétation dramatique et rejoint le « Mehr Theater Group » où il occupe des fonctions d’acteur et de compositeur musical. Il joue dans plusieurs de leurs créations dont Dance On Glasses, pièce comptant plus de 80 représentations en Proche-Orient, Europe, Amérique Latine et Amérique du Nord.
Il conclut en 2009 le Programme d’Etude en Recherche et Création Chorégraphique du Forum Dança à Lisbonne où il reçoit l’enseignement de chorégraphes internationaux tels que André Lepecki, Deborah Hay, Emmanuelle Huynh, Jeremy Nelson, João Fiadeiro, Julyen Hamilton, Lisa Nelson, Mark Tompkins, Meg Stuart, Loïc Touzé, Vera Mantero… C’est dans le cadre de ce programme qu’il crée le solo my paradoxical knives qu’il dansera par la suite au festival Montpellier Danse, au Tanzquartier, au Théâtre National de Chaillot, à Bonlieu entre autre…
À l’invitation du festival Montpellier Danse il crée en 2012 la pièce de groupe it shocks me but not you. En 2013, sa collaboration avec le plasticien Fred Rodriguez est créée dans le cadre du programme New Settings de la Fondation Hermès au Théâtre de la Cité Internationale.
Ali Moini conclu en 2013 un master en Performance & Chorégraphie dans le cadre de ESSAI au CNDC à Angers.
En 2014 il est interprète pour Hooman Sharifi dans le spectacle Every order eventually looses its terror.
En 2016 il crée au festival Montpellier Danse Man Anam Ke Rostam Bovad Pahlavan.

Picto fauteuil sans aidePicto malentendantsPicto malvoyants