Chinon en jazz – Dimanche 7 juin

dimanche 07 juin

Place Hofheim - Place du Général de Gaulle - Jardins de l'Île de Tours

/

Entrée gratuite

Le jazz fait son marché

10h45 – Dans et devant la salle du conservatoire, place Hofheim

Concerts du conservatoire

Restitution des actions pédagogiques menées au conservatoire avec Cécilia Ribault (danse), Sylvain Roudier (saxophone), Alain Ribis (piano), Olivier Carole (basse) et les élèves du conservatoire.

Plus d’infos


12h00 – déambulation sur le marché, place du Général de Gaulle

Hein, Trompes-Tu ?

Gaël Riteau trompette, chant, mégaphone, électronique
Gwenn Lebars saxophone ténor, chant, mégaphone, objets
Thomas Quinart saxophone basse, chant, drum & bass mobile

Photo Hein, Trompes Tu ? © dr
Photo Hein, Trompes Tu ? © dr

Hein Trompes-Tu ? Derrière cette question énigmatique se cache une mini-fanfare d’un genre nouveau. Munie de haut-parleurs, cette patrouille d’intervention poético-électronique joue avec les sons comme avec les situations de la rue, transformée pour l’occasion en terrain de jeux. Sonneurs d’événements, danseurs de parade électro, les trois musiciens font éclore sur leur chemin des micro-histoires du trottoir.


Jazz aux jardins

De 15h00 à 18h00 – Dans les jardins de l’Île de Tours

Ekko

David Morand trompette
Jérémie Ramsak contrebasse

Photo Ekko © Michael Parque
Photo Ekko © Michael Parque

Ekko propose une musique fraîche et lumineuse, une variation sensible, fragile et poétique. Généreuses et sans artifice, la trompette et la contrebasse s’appliquent ainsi au dépouillement pour mieux planter leur décor aérien et tisser leur discours dans un dialogue complice. Ekko se nourrit de sa liberté pour inventer un folklore musical profondément touchant, sincère et beau, propice à la rêverie et à l’évasion.
www.1name4acrew.com/portfolio/ekko/


Les Véritables Ducs

Sacha Guillard petite clarinette, clarinette basse
Gaël Riteau trompette, bugle
Nicolas Le Moullec contrebasse

Photo Les Véritables Ducs © dr
Photo Les Véritables Ducs © dr

Les Véritables Ducs ou le bonheur d’un jazz raffiné et intemporel. S’inspirant des anciens ensembles de jazz, les trois « ducs » s’appuient sur leur instrumentation singulière pour créer une musique subtile, tantôt joyeuse, tantôt mélancolique. Ils placent la mélodie au cœur du discours et la mettent en valeur par la richesse des timbres qu’ils utilisent. Il en résulte une musique de chambre créative et libre, à l’élégance espiègle.
https://soundcloud.com/sachakovsky


Journal Intime

Sylvain Bardiau trompette
Matthias Mahler trombone
Frédéric Gastard saxophone basse

Photo Journal Intime © Julien Mignot
Photo Journal Intime © Julien Mignot

Compagnons de route de Jacques Higelin, d’André Minvielle et de la Campagnie des Musiques à Ouïr, le trio Journal Intime souffle et transpire une musique délicate et sauvage qui danse, chante, chuchote et crie avec une exigence jubilatoire et connivente. L’évidente complicité qui unit les trois compères leur permet de mettre en jeu un véritable numéro de funambule, sur une corde reliant le jazz minimaliste au groove festif. Une musique acoustique diablement électrisante, une aventure intime à partager !
www.triojournalintime.com


18h00 – Concert de clôture au bout de l’Île de Tours

Le Dumoulington Orchestra invite Jean-Luc Cappozzo

Rémi Dumoulin direction, transcription, Jean-Luc Cappozzo, Nicolas Fernades, Marie Rousselle, Martin Declercq, Didier Buecher trompettes, Thomas Cormier, Matthieu Monot, Jordan Soivin trombones, Théo Sécheppet, Romain Meunier, Joris Herrmann, Etienne Quezel, Paul Cadier, Jean-Baptiste Réhault saxophones et clarinettes, Cédric Piromalli clavier, Pierre Guimbail, Antoine Polin guitares, David Salesse, Flavien Légland contrebasses, Nicolas Didier, Lorenzo Rotini batteries

Initié par le saxophoniste Rémi Dumoulin, le Dumoulington Orchestra est un big band spectaculaire réunissant une vingtaine de jeunes jazzmen tourangeaux. À travers cet orchestre d’envergure, Rémi Dumoulin nous plonge dans l’univers de Duke Ellington, exhumant des pièces musicales du maître, rares et peu jouées. À l’occasion de ce concert de clôture du festival, le Dumoulington Orchestra invite le trompettiste phare Jean-Luc Cappozzo à rejoindre ses rangs pour faire planer au dessus de nous le son des grands trompettistes ellingtoniens : Cootie Williams, Rex Stewart et le récemment disparu Clark Terry.

En cas de mauvais temps, les concerts auront lieu à la collégiale Saint-Mexme.

Tous les évènements