Rencontre avec Lucie Taïeb à La Boîte à Livres

Mercredi 12 février février >19h30 à la librairie La Boîte à Livres – Tours

RENCONTRE avec LUCIE TAÏEB
pour son roman Les échappées

Editions de L’Ogre
Prix Wepler Fondation La Poste 2019

« Comprends‑moi bien, pourtant. Je ne dis pas que ton histoire n’est pas la vraie. Je dis seulement qu’elle n’est pas assez forte face à la leur. Et tu as déjà compris, puisque tu la tais, tu sais déjà, sans doute, qu’il vaut mieux, toujours, dans une famille où règnent des histoires divergentes, et dans le monde tel qu’il va, être du côté des histoires les plus fortes. »

Au cœur de l’été, une fille étrangère vient troubler le quotidien morne d’Oskar et de sa sœur, qui habitent avec leurs parents une maisonnette en bordure d’une voie de chemin de fer désaffectée. En parallèle de ce récit d’initiation, ou plane l’ombre d’un drame, se déploie une société entièrement dévouée au travail et a l’asservissement des esprits et des corps. Il règne dans cet univers un discours de terreur, la promesse d’une terrible menace qui est sur le point d’advenir et que seule Stern, héroïne placide, poète plus que guerrière, ose défier.

Au cours de quatre saisons mouvementées, Les Échappées tisse un récit de l’émancipation par le mouvement. On suit des femmes qui ont choisi la fuite par courage, pour se sauver et sauver celles et ceux qu’elles aiment, pour échapper à une parole autoritaire et mensongère, à un pouvoir oppressant et destructeur. Lucie Taïeb noue, en deux intrigues parallèles, un drame qui met en opposition, dans la sphère intime et dans la sphère politique, des individus isolés face à un pouvoir qui pourrait les écraser, mais dont ils parviennent à s’affranchir.

Depuis son premier recueil de poésie, paru aux Inaperçus en 2013, Lucie Taïeb poursuit sa recherche d’une écriture de la justesse, centrée sur l’unité du poème ou du fragment, souvent polyphonique, à travers des genres variés (essai, roman, poésie) et par l’expérimentation, au sein de ces genres, de formes singulières, en possible dialogue avec des artistes d’autres disciplines (musique improvisée, gravure, photographie). Elle publie dans de nombreuses revues (La moitié du Fourbi, Vacarme, remue.net, La tête et les cornes, L’intranquille, Sarrazine…) et lit fréquemment ses textes à voix haute lors de rencontres et festivals.. Elle a enregistré 4 extraits audio de son roman Les Échappées que vous pourrez retrouver en librairie sous la forme de marques-pages audio (avec un QR code) ou sur ce site iciiciici, et ici !

Toutes les actualités