Des Etoiles Plein Les Oreilles

Des étoiles plein les oreilles
Parcours dans les collèges en partenariat avec Le Temps Machine

Le Temps Machine et le Petit faucheux proposent à l’ensemble des collèges du département un accompagnement spécifique autour de deux thématiques : la découverte des musiques actuelles, la voix et l’écriture comme outils d’expression.
En collaboration avec les enseignants, des parcours accompagnés par des musiciens sont composés sur mesure. Cette année, quatre établissements participent à l’aventure.

L’appel à participation pour les collèges est mis en ligne sur le site du Petit faucheux chaque année au mois d’avril.

Cette proposition, soutenue par la DRAC Centre-Val de Loire, l’académie d’Orléans-Tours, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire et l’Université de Tours, s’insère dans un protocole d’accord visant à développer en Indre-et-Loire les actions d’éducation artistique et culturelle au sein des collèges et relève du PEAC à mettre en œuvre dans les établissements scolaires.

A l’image d’une série, nous vous proposons de suivre semaine après semaine l’évolution de ce projet artistique collectif !


Episode 7 : Ateliers croqués

Pour ce 7ème épisode un peu spécial, Rachel Guérineau, volontaire en Service Civique au Temps Machine, a dessiné quelques croquis pris au vif lors de la précédente séance de création musicale avec les 5ème SEGPA du Collège Pierre de Ronsard.


Episode 6 : Un poème en chacun de nous

Nouvel atelier de slam pour les 3èmes du collège Georges Besse de Loches. Lors des séances précédentes, les jeunes poètes avaient trouvé leur « blaze » de slammeur et réalisé un acrostiche autour de ce nom, manière de s’initier à l’écriture créative proposée par les 2 intervenants Mr Zurg et Yopo. L’étape suivante avait été la création de petits groupes et le choix des thématiques pour chacun.

« Les thématiques sont libres, selon Christine Cholière, professeure documentaliste qui encadre ces ateliers avec Aurélie Camus, professeure de français. On retrouve les thèmes propres à l’adolescence : l’amitié, les parents, la solitude. Certains abordent des sujets de société, comme l’écologie, l’alimentation végane… On a aussi des élèves qui choisissent des sujets plus drôles ou décalés. Cette année, on a un texte très drôle sur des cancres qui se rebellent. »

Aujourd’hui, la séance est consacrée à la finalisation des textes, qui seront déclamés lors des prochains ateliers.

Aidés par les professeurs et les deux slammeurs intervenants, les collégiens se lancent dans la rédaction de leur poème. Les dictionnaires des rimes ou des synonymes ne sont pas loin et aident les jeunes poètes à écrire leurs vers.

« Nous mettons l’accent sur le rythme, la répétition qui sont caractéristiques du slam et de la poésie, nous précise Mr Zurg. Nous travaillons les anaphores, les allitérations. Il n’y a pas vraiment de formats précis. L’idée c’est de les aider à trouver le format qui va mieux correspondre à leur poème. »

En petit groupe ou seuls, les collégiens finalisent leur texte. Si certains se livrent à l’écrit pour la première fois, d’autres sont rompus à l’exercice. C’est le cas d’Aenfel, élève de 3ème D qui aimait déjà l’écriture et qui, pour son slam, a décidé de rendre hommage à un proche décédé. « Pour moi, ce n’était pas possible d’écrire sur autre chose. J’avais besoin d’en parler. Ça m’a permis de relâcher un poids énorme. J’y parle de nostalgie, de souvenirs. ». Assise à la même table, sa camarade Eléonore a, elle aussi, choisi un sujet intime. Elle évoque ses différents changements d’établissements scolaires et la solitude qui en découlait. « J’avais ce thème en toile de fond depuis des années. C’était difficile de trouver les mots justes. J’ai pu exprimer une colère que j’avais en moi. ».

Les professeurs sont unanimes, ils sont très souvent surpris par la qualité et la maturité des textes produits. Certains élèves se révèlent lorsqu’ils déclament leur texte. Aurélie Camus, professeure de français se rappelle : « Un élève très timide avait écrit une déclaration d’amour osée à une camarade dont il était amoureux depuis des années. C’était un poème magnifique. »

Tous, professeurs, élèves et intervenants, reconnaissent les apports positifs de cet atelier sur les élèves. Le slam permet d’appréhender la littérature et la poésie de manière ludique, en étant acteur. C’est également un bon moyen d’apprendre à travailler collectivement. Le slam aide aussi à travailler l’oralité, la confiance en soi, l’imagination.

« Il y a un poème en chacun de nous, le slam est là pour le révéler. » résume Mr Zurg alors que la séance touche à sa fin. Les textes sont imprimés. Ils seront déclamés lors de la prochaine séance. En attendant, nos poètes en herbe filent vers leur évaluation de mathématiques, la tête pleine de rimes.


Episode 5 : Naissance d’une chanson

La création du morceau de musique avance à grands pas pour la 5ème SEGPA du collège Pierre de Ronsard à Tours ! Après avoir écrit collectivement le texte de la chanson « Changer d’air » sur la thématique du voyage et du rêve – un thème décidément d’actualité – les collégiens ont retravaillé les rimes et la métrique, pour que chaque vers compte environ 8 pieds.

Lors de la dernière séance, après quelques échauffements vocaux, les élèves ont appris le refrain et commencé à parler ou slamer le texte des couplets, en compagnie de Madeline, artiste intervenante et violoniste qui accompagne le groupe. Les jeunes chanteurs en herbe commencent à s’approprier le texte. 

De son côté, la composition musicale avance avec les élèves guitaristes, percussionnistes, batteurs et pianistes, qui ont montré leurs avancées au reste de la classe. Des mélodies naissent, des rythmes se créent.

Pour terminer la séance, tous les élèves, chanteurs et instrumentistes, ont pu déclamer et jouer ensemble. Une belle séance avec beaucoup d’entrain qui laisse présager d’un très beau morceau dans les semaines qui viennent !

Allez, en exclusivité, on vous dévoile le texte de cette très belle chanson :

Changer d’air

Couplet 1
Le jour se lève, on prend nos bagages
C’est parti pour un nouveau voyage
S’enfuir, quitter le travail, s’évader
S’envoler, rêver, s’amuser

Refrain
Ce lundi, je décide de changer d’air
Dans une montgolfière puis tomber dans un verre
Nous visitons ces vallées étoilées
Nous jouons avec les palmiers confinés

Couplet 2
Planer en avion vers la Réunion
Ou à Mada vivre des émotions
Direction le monde du paradis
Le monde magnifique de Tahiti

Couplet 3
Jusqu’au coucher du soleil faire la fête
Chanter, bouger au bruit des trompettes
Il suffit d’amis pour avoir le sourire
Danser sous les confettis toute la nuit

Refrain
Ce lundi, je décide de changer d’air
Dans une montgolfière puis tomber dans un verre
Nous visitons ces vallées étoilées
Nous jouons avec les palmiers confinés

Couplet 4
Toucher les nuages goûter à la vie
Sentir les odeurs des sucreries
Écouter le clapotis des vagues
Admirer les couleurs d’aurores boréales

Couplet 5
Escalader le sommet des montagnes
Rouler en caravane vers l’Espagne
Voir  le corail, bronzer à la plage
Explorer de jolis paysages 

Refrain
Ce lundi, je décide de changer d’air
Dans une montgolfière puis tomber dans un verre
Nous visitons ces vallées étoilées
Nous jouons avec les palmiers confinés

Couplet 6
De retour à la réalité
C’est moi que je vois dans le miroir
Et contemple là dans ma mémoire
Tous ces souvenirs qui m’éblouissent


Episode 4 : Un projet alliant chant et audiovisuel au collège Lamartine (Tours)

Dans le cadre du dispositif DEPLO, le projet des 3èmes option cinéma du collège Lamartine, développé et encadré par les professeures Nathalie Billonnet et Mélanie Chevallier, consiste à mettre en voix des textes issus d’ouvrages emblématiques et de discours engagés autour des thèmes du racisme et de l’esclavage.

Par la suite, Ils filmeront leurs interprétations pour diffuser ces vidéos lors de la restitution de la grande chorale de scolaires, proposé par l’association SCHORALIA région Centre, qui aura lieu à l’Espace Malraux en juin prochain.

Mise en voix

La musicienne, chanteuse et compositrice Juliette Rillard (co-fondatrice du collectif Coqcigrue et membre du groupe Malakit) s’occupera de la mise en voix de chacun des textes . Pour cela, les élèves bénéficient de conseils précis :

  • Se décontracter et trouver sa posture
  • Imaginer ensemble différentes mélodies 
  • Visualiser l’espace, apporter une couleur, trouver son timbre de voix
  • Mettre en lumière les éléments importants dans les textes sélectionnés.

Captation vidéo

Du côté de la captation vidéo, c’est avec Félix Blondel, du collectif de réalisateurs, programmateurs et cinéphiles Sans Canal Fixe, que les collègien.ne.s vont pouvoir mettre à profit leurs connaissances techniques en montage  et en prise de vues réelles. Félix les accompagnera à travers ce processus créatif en suivant différentes étapes : 

  • Créer un storyboard à partir des textes sélectionnés et de la rédaction d’un scénario en amont.
  • Imaginer des ambiances et savoir les retranscrire.
  • Synchroniser les voix sur l’image.

Plus généralement, ce projet permet aux étudiant.e.s de partager ensemble une expérience musicale et audiovisuelle afin d’approfondir des questions de société et de faire connaissance avec les acteurs artistiques de la région. 


Episode 3 : Un Concert pédagogique de Beat Matazz à Vouvray

Cette année, le dispositif DEPLO (Des Etoiles Pleins les Oreilles), porté par les SMAC Le Temps Machine et Le Petit faucheux, développe à nouveau un projet au sein du collège Gaston Huet. L’objectif : sensibiliser les jeunes aux musiques actuelles, via les musiques électroniques, le beatmaking & le slam, et réaliser des morceaux engagés sur les questions climatiques. 

Découvrir les musiques électroniques : de leur histoire à leur dimension technique

Aux commandes de son instrument de prédilection : la MPC (la boîte à rythmes légendaire du hip-hop), Beat Matazz, beatmaker et rappeur tourangeau, a passé en revue l’histoire des musiques électroniques avant de s’attaquer aux méthodes de production. Les collègien.ne.s ont pu découvrir avec enthousiasme les inventions marquantes des premiers génies, écouter des morceaux mythiques allant des précurseurs comme Pierre Henry, vers les Daft Punk, jusqu’ à la scène actuelle. 

Produire ses propres sons : une mise en pratique derrière les machines

Cette immersion terminée, c’est derrière les machines que les plus curieux.euses ont pu s’initier à la création d’un sample, cette technique consistant à créer des boucles sonores à répétition, et ce l’aide des boîtes à rythmes MPC et leur propre voix. Beat Matazz achève la matinée sur une démonstration de Finger Drumming (l’art de jouer de la musique électronique du bout des doigts).

A suivre …

Créer ses morceaux : un album engagé autour de l’écologie

Les collégien.ne.s auront pour mission de créer leurs propres morceaux autour du thème engagé et futuriste :  Planète 2050. Ainsi ils.elles pourront s’exprimer sur les questions climatiques et mesurer l’impact sur leurs vies futures. 

Leurs créations musicales seront composées de samples réalisés par logiciels MAO et de slam, dont les paroles seront écrites en anglais, et enregistrées au collège. Ce travail donnera naissance à un album, dont la pochette sera imaginée par leurs soins. 

Se perfectionner et découvrir le milieu des musiques actuelles

D’autres interventions musicales seront organisées tout au long de l’année au collège Gaston Huet pour accompagner les élèves dans leur projet musical, les initier au slam et perfectionner leur utilisation des logiciels de sampling. Et si les conditions sanitaires le permettent, ces collégien.ne.s seront conviés dans les locaux du Temps Machine et du Petit faucheux, afin de profiter d’une visite pédagogique, ainsi que d’une restitution de leurs travaux pour un premier live. 

C’est quoi la MPC ?

Let’s try !


Episode 2 : Quand les 3èmes slamment

Le slam, c’est quoi ? Nées aux Etats-Unis à la fin des années 80, les scènes slam sont des rencontres de poésie orale, déclamées en public. Cette discipline a été popularisée en France au début des années 2000 par des poètes comme Grand Corps Malade ou Abd Al Malik.

Le slam, c’est ce qui anime le collectif La Meute Slam qui fait vivre cette discipline dans la région tourangelle en organisant scènes slam, spectacles, ateliers et formations depuis plus de 10 ans.

Cette année encore, c’est au Collège Georges Besse, dans la belle ville de Loches, que ce sont rendus Zurg et Yopo. Les deux poètes vont y initier deux classes de 3ème à l’écriture et à la poésie. Accompagnés par ces deux artistes, les élèves choisiront les thématiques et écriront collectivement sur des sujets qui les préoccupent.

« Le but est de les faire s’exprimer à l’oral, écrire, se mettre en scène, percevoir qu’ils ont des capacités et s’ouvrir à d’autres possibilités, tout est travaillé à travers des poèmes, expliquait la professeure à un journaliste de la Nouvelle RépubliqueIls arrivent à dire des choses qu’ils ne disent pas dans d’autres cadres, c’est une vraie porte pour s’exprimer et pour la liberté d’expression. »

Bonus : Mr Zurg et Yopo racontent leurs débuts dans le slamhttps://www.youtube.com/embed/iETlPmtQjMM?feature=oembed


Episode 1 : Une violoniste en SEGPA

C’est au coeur de l’hiver, au début de cette surprenante année 2021 que les élèves de la 5ème SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) du collège Pierre de Ronsard, situé à Tours Nord, ont accueilli la violoniste tourangelle Madeline Ardouin dans leur classe.

Les présentations faites, les discussions ont porté sur l’objectif de ce projet artistique. C’est donc une chanson que les élèves devront créer au cours de cette fin d’année scolaire, accompagnés par la musicienne, également chanteuse et compositrice. La thématique de cette chanson résonne étrangement avec notre période confinée : le rêve et le voyage.

Prochaines étapes pour nos apprentis chanteurs : écriture des paroles et composition. A suivre…


Des étoiles plein les oreilles
Parcours dans les collèges en partenariat avec Le Temps Machine

Le Temps Machine et le Petit faucheux proposent à l’ensemble des collèges du département un accompagnement spécifique autour de deux thématiques : la découverte des musiques actuelles, la voix et l’écriture comme outils d’expression.
En collaboration avec les enseignants, des parcours accompagnés par des musiciens sont composés sur mesure. Cette année, quatre établissements participent à l’aventure.

L’appel à participation pour les collèges est mis en ligne sur le site du Petit faucheux chaque année au mois d’avril.

Cette proposition, soutenue par la DRAC Centre-Val de Loire, l’académie d’Orléans-Tours, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire et l’Université de Tours, s’insère dans un protocole d’accord visant à développer en Indre-et-Loire les actions d’éducation artistique et culturelle au sein des collèges et relève du PEAC à mettre en œuvre dans les établissements scolaires.

Toutes les actions culturelles